Perceval et le Graal

La naissance de Perceval

Bonjour, c’est la première fois que je vous parle. Je suis Perceval. Je suis le fils d’une noble famille mais j’ai eu une enfance un peu particulière. En effet après la mort de mon père et de mes frères au combat, ma mère ne voulant pas perdre son dernier fils m’emmena vivre dans une vallée coupée de tous sauf de nos gens qui nous ont accompagnés. Elle s’était dit que si je n’apprenais jamais rien des armes et de la chevalerie, jamais je ne serai pris de cette rage qui habitait mon père et mes frères, et que donc jamais je ne partirai mourir au combat.

Nous vécûmes donc repliés avec nos gens jusqu’à mon adolescence. J’étais un adolescent bon, gentil et il faut le dire quand même un petit peu naïf.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Gmail
  • Evernote

La rencontre de Perceval

Un jour que je chassais en forêt je tombe sur un homme un peu bizarre. Vêtu de plaques de fer et sur un cheval au début je le pris pour un ange descendu du ciel. Il finit par m’expliquer qu’il était chevalier.

Quand je lui demandais ce qu’il fallait faire pour être chevalier, il m’expliqua qu’il fallait aller voir le roi Arthur et se faire adouber. Je trouvai cette idée absolument géniale, et me précipitais pour expliquer à ma mère mes plans d’avenir.

Je ne savais pas qu’en partant j’allais définitivement lui briser le cœur et que je ne la reverrai jamais après ça.

L’adoubement

Après de longs jours de marche j’arrivais enfin à la cour du roi Arthur. Il faut savoir que je n’avais pour amure que des vêtements d’écorce et de cuir, et pour cheval un charmant poney.

J’entrais ainsi à la cour, et ne sachant pas qu’il était de bon ton de mettre pied à terre et de laisser mon destrier à la porte, je rentrais dans la salle de réception sur son dos.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Gmail
  • Evernote

C’est ainsi qu’Arthur tomba d’abord nez à nez avec mon poney avant même que je ne puisse le saluer. Il avait l’air préoccupé et ne m’adressa même pas la parole. Pour être honnête je ne savais même pas que c’était lui. Quand je demandais à la ronde comment me faire adouber, Keu, le sénéchal taquin d’Arthur, m’expliqua qu’il me fallait d’abord une armure et des armes à la hauteur d’un chevalier. Et que je n’avais qu’à ressortir et dire au prochain chevalier sur ma route qu’Arthur m’avait donné son armure et son cheval. Aucun souci, pour moi, obéir au roi était tout ce que je voulais.

La bataille de Perceval.

Je sortis donc et demandais au premier chevalier passant de me donner mon du. Et vous savez quoi? Il a refusé le rustre… Il a osé désobéir au roi Arthur. J’ai dû le tuer pour récupérer ses armes.  Alors que j’étais en train de le déshabiller (que c’est dur à enlever sur un mort une armure…), Gauvain arriva, et voyant ce qui venait de Keu il avait fait au plus vite pour arriver. Mais trop tard. Voyant ce qui venait de se passer, il dut m’expliquer que hélas j’avais été joué de Keu et qu’il valait mieux pour moi me faire oublier un peu, avant de revenir à la cour pour me faire adouber. Sinon les amis du chevalier risquaient de me faire des ennuis.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Gmail
  • Evernote

Sur ses conseils je partis donc me former au métier de chevalier avec l’un de ses amis. Et revins un an après un peu moins balourd me faire adouber par Arthur.

La quête du Graal.

Voilà vous savez tout de comment je suis devenu chevalier. Maintenant laissez moi vous conter comme j’ai découvert le Graal. Comme vous le savez nous avons tous été lancés sur les routes pour le trouver. Pour être exact, je l’ai découvert deux fois.

La première fois, j’étais en forêt quand je rencontre un homme. Il me propose de m’héberger dans son château pour la nuit. J’accepte avec joie, et apprends qu’il s’appelle le roi Pécheur. Pendant que l’on discute un étrange cortège passe. Trop poli je n’ose pas interroger mon hôte à ce sujet. Le lendemain alors que j’avais quitté le château je croise une de mes cousines en larmes. Elle m’apprend que j’étais à deux doigts de trouver le Graal mais que pour ça il aurait fallu que je m’exprime et pose des questions. Alors que je l’ai laissé me passer devant les yeux sans rien dire.

Quand je me rends compte de l’erreur que je viens de commettre, je ne pense qu’à une seule chose, retrouver le château du roi Pécheur. Hélas il a disparu, car c’est un château magique qui n’apparaît qu’à ceux qui le méritent, et il semble que j’aie loupé ma chance.

Il me faudra plusieurs années avant d’être digne de nouveau de son apparition. Il me faudra faire pénitence et revenir dans le droit chemin de Dieu. Mais je finis pas y arriver. Lors de ma quête j’apprends que je roi Pécheur est blessé et que seul le meilleur chevalier au monde pourra le sauver en tuant son agresseur.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Gmail
  • Evernote

Je finis par retourner dans le château du Graal. Et la surprise j’apprends que je suis le neveu du roi Pécheur. Je finis par tuer son agresseur, ce qui permet au roi Pécheur de guérir de sa blessure. Je reste au château et à la mort du roi je deviens son héritier. Je deviens donc le protecteur du Graal.

Et oui, moi, Perceval, je suis le meilleur chevalier au monde, j’ai découvert le Graal et je suis devenu son gardien jusqu’à ma mort où je l’ai emporté avec moi.

Le château du roi Pécheur

Ne vous attendez pas aujourd’hui à ce que je vous montre des photos du château du roi Pécheur. C’est un château qui n’apparaît qu’à ceux qui le méritent.

En échange nous avons décidés avec Lan Meri de vous mettre des photos de quelques châteaux bretons.

Pour rappel voici les articles précédents concernant la légende du Roi Arthur.

6 – Disparition de Merlin
7- Amour de Lancelot et Guenièvre
8 – Morgane et le val sans retour
9 – Arthur et la légende de Tombelaine
10 –  Le château de la douloureuse garde

Et n’oubliez pas de venir nous rejoindre sur les réseaux sociaux. (En bas de la page, si, si, tous en bas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *