Trucs et Astuces voyage : L’assurance voyage.

Aujourd’hui j’ai encore envie de vous présenter une nouvelle série d’article. Cette série portera sur le voyage en générale. Et aujourd’hui on va commencer par un point important. L’assurance voyage.

Au début, quand j’ai eu l’idée de cet article je m’étais dit : hé pourquoi je ne ferais pas un comparatif des assurances existantes. Et puis après j’ai réagi que je ne me voyais pas parler de quelque chose que je ne connaissais pas.

Donc je vais vous parler des assurances voyage, et de l’assureur Chapka en particulier. En effet ils m’ont  accompagnée en Nouvelle-Zélande, en Australie et en Indonésie.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • LinkedIn
  • Gmail
  • Evernote

Le moment de choisir une assurance voyage

Déjà commençons, par la base. La base même ultime. On ne part pas en voyage à l’étranger sans une assurance voyage. Si vous êtes en Europe prenez la carte Européenne d’assurance maladie. Et renseignez vous si ça vous suffit dans le pays ou vous allez. Sinon complétez par une assurance voyage adéquate. Hors Europe, vous prenez une assurance voyage. Même pour un voyage d’une semaine. Il ne faut qu’une minute pour se casser une jambe, je vous laisse compter combien il y a de minutes dans une semaine. Indice : plus que vous n’avez de jambes. 😉

Tips 1 : On prend une assurance voyage avant chaque voyage à l’étranger.

Comme je l’ai dit plus haut, moi j’ai choisi Chapka. Au moment de choisir j’ai un peu regardé les autres, mais j’étais déjà parti deux semaines au Canada avec cette assurance, et je suis assez casanière tant que je n’ai pas eu de problème avec quelque chose je ne change pas trop.

En plus niveau prix pour une assurance PVT je trouvais que ça se valait entre les différentes offres. Et pour finir, la cerise sur le gâteau. Chapka propose une offre très intéressante pour moi qui ai fait 3 pays à la suite. En gros on prend leur assurance PVT pour un pays, exemple moi c’était la Nouvelle-Zélande. Mais si on change de pays et de PVT : exemple j’envisageais ensuite de passer sur un PVT Australie. Et bien il suffit de les prévenir et on reste couvert. Et si on décide de partir en vacance dans un autre pays pendant ce PVT, tant que ça ne dépasse pas 90 jours, on est toujours couvert. Ça rentrait parfaitement dans mes plans d’aller aussi en Indonésie. Et finalement j’ai choisi de faire l’Australie et l’Indonésie sur les 90 jours.

L’assurance voyage en action

Ou j’ai « de la chance », c’est que pour la peine, j’ai eu l’occasion durant ces sept mois de tester le système de remboursement de Chapka. Je vais donc pouvoir vous en parler en détail. 

Pour l’histoire, ça faisait même pas un mois que j’étais en Nouvelle-Zélande quand je ressens une douleur atroce dans le dos. Je me traine chez le médecin de garde. « Kidney Stone », calcul rénal dans notre langue de Molière. Premier de ma vie, dernier je l’espére je touche le bois de mon bureau.

Au programme : 10 jours de douleurs atroce. 2 médecin, 1 tour aux urgences, 1 prise de sang et 1 scanner. Donc oui j’ai bien testé le service chapka comme je vous le disais.

La première étape que j’ai fait c’est de prévenir mes parents. Ils ont peu appeler l’assurance et leur demander d’ouvrir un dossier. C’est une demande de l’assurance dés que c’est grave, avec possible hospitalisation. Mais ça aide aussi en arrivant à l’hôpital ou chez un médecin de les informer que c’est bon mon assurance me couvre, le dossier est ouvert. Ça les débloque un peu.

Tips 1 : dés qu'on sent que ça va pas on appelle l'assurance pour une ouverture de dossier, et de possible conseils.

Donc tout s’annonçait bien sauf que, il faut le savoir, à chaque passage médical le médecin doit remplir un formulaire, ce formulaire vous est envoyé par mail au moment de l’inscription à l’assurance.

Tips 2 : Toujours avoir sur soi des exemplaires imprimés des formulaires.

Et sur ce formulaire il y a entre autre une case : antécédents lié à la pathologie. Et la je hurle un warning, je vous l’écrit en gros.

WARNING, WARNING, WARNING.

En effet, entre moi me tordant en deux de douleurs, et le premier médecin qui était très sympa mais speed, car médecin de garde de la clinique le samedi matin, le papier n’a pas été rempli correctement.

Il a mis dans cette case la, mes antécédents médicaux, mais non lié à la pathologie. Alors comme ça vous être en train de vous dire. « Ba et alors? »

Et bien il faut savoir, et ça vaut pour toute les assurances, que vous n’êtes pas couverts pour tout problème médicaux que vous auriez déjà déclaré en France. Donc moi je n’avais jamais eu de calcul avant. Mais j’ai quand même des antécédents.

Et ça n’a pas manqué… on m’a demandé des précisions, et finalement une lettre de mon médecin traitant en France précisant que je n’avais pas d’antécédents sur cette maladie.

Tips 3 : Attention toute maladie déja décalarée en France, ne sera pas prise en charge par l'assurance.

Sauf que… C’était pendant les vacances scolaires. J’ai donc du attendre presque 2 mois pour être totalement remboursé, le temps d’obtenir le papier réclamé (D’ailleurs si mon médecin passe par la, encore merci pour le papier 🙂 ). Fort heureusement pour moi, j’ai des parents qui assurent et qui on géré pour m’avancer les sous nécessaire pour que je puisse me soigner. Rien que le scanner m’avait couté dans les 600 dollars…

Tips 4 : Même avec une assurance on se débrouille pour avoir assez d'argent pour avancer les dépenses du médecin.

Morale de l’histoire

Une assurance est obligatoire, mais pas miraculeuse. Ayez toujours un peu d’avance sur votre compte, soyez prêt niveau paperasserie, et patient.

Conclusion pour Chapka

De ce que j’ai lu sur internet. Ce qui m’est arrivé aurait pu arriver avec n’importe laquelle des assurances voyages. Et comme j’ai fini par être remboursé, j’estime que cela c’est plutôt bien passé.

A savoir : 

Chapka propose pleins d’assurance différente selon votre type de voyage. PVT/WHV, tour du monde, court séjour etc…

Pour les petits montant,moins de 500 euros le remboursement se fait en ligne en scanant les papiers et en les envoyant à Chapka. Sinon tout se fait par courrier. Pour le Scan il existe maintenant pleins d’applications sur smartphone qui le font très bien.

Une des raisons pour laquelle j’ai choisi Chapka c’est qu’ils rapatriaient en France en cas d’hospitalisation de la famille proche, parents, grands parents, etc… puis si vous le vouliez vous renvoyais dans le pays ou vous étiez.

Mais alors comment on choisi?

Bonne question, la maintenant je ne vais pas vous dire de prendre Chapka que c’est super trop bien. J’en suis moi satisfaite mais vous ne le serez pas forcément.

Renseignez vous. Beaucoup de questions se posent : 

  • Avez vous une maladie permanente?
  • Allez vous faire des sports extrême? (Oui tous les sports ne sont pas couverts)
  • Allez vous faire plusieurs pays ou un seul?
  • Allez vous voyager ou être casanier?
  • Avez vous des parents en France qui risquent d’aller mal pendant votre voyage?
  • Avec quel visa partez vous?
  • Dans quel pays?
  • Etc…

En fonction de vos réponse, lisez attentivement les conditions particulières de toutes les assurances du marché et choisissez en conséquence.

Tips 5 : si vous prévoyez d'acheter un van ou une voiture, certaines assurance propose des packs avec assurance voiture et voyage et ça peut vous faire faire des économies. Oui oui on peut assurer sa voiture Kiwi en passant par une assurance en France. C'est ce que j'ai fait et elle proposait aussi des assurances voyage.

Voila c’est la fin de cet article, n’hésitez pas à me poser plus de questions, j’aurais plaisir à vous aider avec mon expérience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *